RENDRE SA NOBLESSE AU LITTORAL DE BANDOL

Littoral Bandolais

Le soin du bord de mer doit constituer un axe prioritaire pour une commune littorale, d’autant plus quand les hauteurs ne lui laissent pas d’autre perspective.
Le littoral de Bandol est un petit cordon de terre aux pieds de la colline d’à peine 6,27 km de long qui n’a guère été épargné. 

Un paysage en souffrance

Notre littoral est largement anthropisé (on dit d’un milieu anthropisé lorsqu’il s’éloigne de sa naturalité).

La vue du ciel de Bandol le montre bien et les chiffres plus encore : notre linéaire littoral (le trait de côte) est artificialisé à 46,71% ! Pour comparaison, il ne l’est que de 13,72% à Saint Cyr et de 14,73% à Sanary en proportion. Les conséquences sur le paysage et l’attractivité touristique de la ville sont considérables puisque la côte de Bandol affiche désormais une physionomie à peine moins bétonnée que celles de Toulon (68,72%) et de La Seyne (51,84%).

Littoral à Bandol

Et pour ce qui reste de « naturel », le départ du sentier du  littoral jusqu’à Saint Cyr est, en ce qui concerne la courte fraction bandolaise, soit  dégradé soit bitumé.

Maintenir un rempart paysager

Notre ville avait réussi à maintenir un fragile équilibre entre l’univers préservé des calanques et la coulée urbaine en conservant un paravent d’espaces naturels littoraux. Ce paravent est aujourd’hui affecté par la multiplication de nouveaux permis de construire ces dernières années dans la bande littorale des 100 mètres1. Le béton gagne du terrain et les arbres tombent, l’un après l’autre.

Bandol le long du littoral

Et pourtant notre littoral serait  facile à bichonner, accessible, peu étendu et naturellement plein de charme ! Les moyens pour cela existent mais demandent force et conviction de la part d’une municipalité.

Appelant une recomposition de la  gestion de notre littoral

Le littoral doit être pensé comme un jardin sur la mer, accueillant, fortifié… et non plus fragilisé par le béton. C’est ce que nous voulons pour demain.

Et oui, il faut un fort volontarisme administratif et politique pour engager une politique active de protection de notre littoral, rendue d’autant plus prégnante en raison de l’accélération prévisible de l’érosion du trait de côte.  Car une ville est d’autant plus attractive, notamment sur le plan économique, que ses habitants s’y sentent bien, que son patrimoine littoral est respecté et mis en valeur de manière qualitative.

Bandol Ambitions adopte, d’ores et déjà, les  quatre orientations suivantes à titre non exhaustif :

      • mise en place de programmes de végétalisation le long des voies d’accès au littoral ;
      • politique active de protection du sentier du littoral ;
      • prohibition de nouvelles constructions sur le front de mer ;
      • tout doit être mis en œuvre pour que Bandol obtienne le label « Port propre », avec, dans la même visée d’excellence environnementale, la réalisation d’une entreprise de dragage.

Une commission consultative sera mise en place, associant la municipalité aux différents groupements concernés par la gestion du littoral (SOGEBA, acteurs du nautisme, pêcheurs, plagistes, secteur de la plongée, associations), pour travailler à une stratégie de gestion de notre littoral.

1 L’article L. 121-16 du code de l’urbanisme dispose qu’en dehors des espaces urbanisés, les constructions ou installations sont interdites sur une bande littorale de cent mètres à compter de la limite haute du rivage ou des plus hautes eaux pour les plans d’eau intérieurs d’une superficie supérieure à 1 000 hectares. L’objectif est de préserver de l’urbanisation cette zone particulièrement sensible dans laquelle le principe de protection de l’environnement doit primer sur le principe d’aménagement.

Ensemble, imaginons le Bandol de demain

Avec vous, nous voulons lancer une grande démarche coopérative, pour que chacun puisse faire entendre sa voix. Ici, vous pourrez co-construire le projet municipal que nous porterons aux prochaines élections municipales.
Donnez-votre avis sur ce sujet, nous en tiendrons compte. 

CONFERER UNE PLACE CENTRALE À LA MER À BANDOL

vagues plage du Capelan Bandol

Bandol est un lieu prisé des touristes et apprécié par ses habitants pour son port bien sûr, mais aussi pour son bord de mer, et pour toutes les activités qui s’y rattachent.
Mais une bonne gestion de ce patrimoine implique une politique tournée vers le développement durable et une protection optimale de nos rivages et milieux aquatiques.
Dès lors, une question se pose : comment répondre à cet objectif ?
Et un constat s’impose : quasiment rien ou si peu de choses n’ont été entreprises depuis de nombreuses années à Bandol.
Pourtant d’autres communes et intercommunalités littorales ont bien saisi l’enjeu d’excellence que constitue cette qualité environnementale et se sont engagées dans des initiatives ambitieuses.
Car il ne suffit pas de nettoyer les plages pour être à la hauteur de ces défis….
Voici quelques pistes d’actions qui pourraient être mises en œuvre au sein de notre commune mais aussi à l’échelle intercommunale.

Redonner à la mer une place importante dans la vie de notre cité

En effet, tout milite pour mobiliser l’ensemble des acteurs sur les problématiques de gestion et de valorisation de notre patrimoine marin.
Le secteur associatif est très dynamique dans notre cité et, de la SNB à la SNSM, en passant par Bandol Littoral, Les Mariolles de la Bleue, les pêcheurs et plaisanciers, le Yachting Club etc.. nous sommes en présence d’un tissu de professionnels et de bénévoles qui connaissent très bien la mer, et sont une véritable force pour mettre en avant et redonner ces lettres de noblesse à Mare Nostrum
A leur côté, des pôles d’excellence existent aussi, avec notamment l’institut océanographique Paul RICARD, dans lequel œuvrent des grands scientifiques de biologie marine ou des entreprises de pointe liées à la mer regroupées au sein du Technopole de le Mer à Ollioules.

Il pourrait être proposé de créer à l’échelle communale un espace consacré à la mer coproduit par les structures locales et la municipalité, lieu de rencontres et d’exposition, lieu de conférence et lieu pédagogique destinés à nos enfants.

Pourrait être organisée, tous les deux ans par exemple, une grande fête de la mer avec des animations nautiques, des démonstrations, des conférences et d’autres évènements festifs divers et variés.

Promouvoir des actions ambitieuses touchant au développement durable

Le port de Bandol, neuvième port de plaisance français, et quatrième de Méditerranée doit être à la pointe des actions visant une haute qualité environnementale
L’autorité portuaire pourrait s’engager dans la démarche de gestion environnementale « Port Propres ». 50% des ports de la Région Sud sont d’ores et déjà certifiés.
Nous souhaitons engager cette démarche et aller au bout du processus.

La municipalité pourrait proposer à la communauté d’agglomération du Sud Sainte Baume, à l’instar des communes du golfe de St Tropez, d’inscrire Bandol, dans une démarche de protection durable des milieux marins et côtiers.

Ceci nécessite de mettre en commun ses ressources et compétences pour
• Mieux connaitre les milieux littoraux en créant un observatoire marin ;
• Sensibiliser les usagers en multipliant les initiatives éco citoyennes ;
• Contribuer à une meilleure gestion des milieux littoraux et de leurs usages.

Les enjeux environnementaux de demain sont réels. C’est aujourd’hui qu’il faut agir.
C’est par ce type d’actions que dépendront la qualité de vie de demain et l’attrait touristique

Ensemble, imaginons le Bandol de demain

Avec vous, nous voulons lancer une grande démarche coopérative, pour que chacun puisse faire entendre sa voix. Ici, vous pourrez co-construire le projet municipal que nous porterons aux prochaines élections municipales.
Donnez-votre avis sur ce sujet, nous en tiendrons compte. 

POURQUOI J’AI DECIDE DE M’INVESTIR AUPRÈS DE MARC BAYLE DANS LES ELECTIONS MUNICIPALES DE BANDOL

Frédérique Connat

J’ai décidé de m’investir dans les élections municipales de Bandol
suite à 4 constats malheureux pour notre ville :

1. Le maire actuel n’a pas réduit les droits à bâtir des immeubles sur notre territoire, ce qui favorise l’imperméabilisation des sols et donc les inondations.

2. Depuis 2014, il fait payer chaque année aux contribuables bandolais 8% de plus d’impôts locaux qu’avant son arrivée.

3. Il a mis tout l’argent dans sa promenade en béton le long du port, un aménagement plein de malfaçons et qui va très mal vieillir (béton déjà fendu, feuillure du caniveau trop étroite pour évacuer l’eau lors des fortes pluies, platelages en bois qui se sont déjà soulevés suite aux averses, etc.).

4. Il a abandonné les quartiers de Bandol, mal équipés.

Pourquoi j’ai choisi de former un ticket avec Marc Bayle ?

1. Parce que c’est un homme de dossiers mais aussi un homme de dialogue, ce qui tranche totalement  avec le maire actuel qui a isolé notre commune de la Communauté d’agglomération Sud Sainte Baume, de l’Association des vins de Bandol, de la Préfecture.

2. Parce qu’il est vif d’esprit, qu’il comprend vite et qu’on pourra travailler efficacement pour notre ville. 

3. Parce que son équipe est compétente.

4. Parce que je pourrai m’engager pour la défense de l’environnement, le bien être animal et le terroir dans le pays de Bandol au niveau de la communauté d’agglomération. 

 Dr Frédérique CONNAT

DE L’URGENCE D’UNE NOUVELLE CAPITAINERIE POUR LE PORT DE BANDOL !

Capitainerie du port de Bandol

Mieux aurait valu engager dans un premier temps la refondation du dispositif 

Les travaux de rénovation de la capitainerie de Bandol vont commencer pour une durée de sept mois selon le communiqué que vient de publier l’autorité portuaire. La question de l’urgence de tels travaux se pose pourtant furieusement.

L’actuelle capitainerie semble, en effet, d’une taille suffisante pour recevoir encore quelque temps les plaisanciers visiteurs durant l’été. Et le moyen tiré de la résistance aux largades résiste peu à l’examen si l’on veut bien considérer la localisation de l’actuelle capitainerie.

Mieux aurait valu engager dans un premier temps la refondation du dispositif d’accueil et des conditions de travail des personnels des unités qui la composent et des modalités d’assistance aux plaisanciers. D’autres mesures fonctionnelles auraient été bienvenues, telles la mise à disposition d’agents anglophones pour répondre aux plaisanciers étrangers, la création d’une veille aléatoire sur le canal 9 et la rénovation de l’actuel standard téléphonique robotisé qui retarde considérablement l’obtention d’un interlocuteur,

Le port vaut mieux que d’être le terrain de jeux de la communication municipale.

Donc, avant de vouloir rénover la capitainerie, il eût été plus judicieux d’exploiter de manière optimale l’existante et de repenser à un fonctionnement qui doit être celui d’un véritable service public au service de ses usagers, qu’ils soient Bandolais ou de passage.
De plus, chacun sait à Bandol que d’autres travaux prioritaires s’imposaient tels, par exemple, le désenvasement du plan d’eau ou le confortement du quai Deferrari.

Nombre d’autres ports qui l’ont compris ont adopté des mesures adéquates sans nécessairement construire des nouveaux locaux coûteux, mais en aménageant des locaux accessibles, propres et accueillants.

Le port vaut mieux que d’être le terrain de jeux de la communication municipale.

Ensemble, imaginons le Bandol de demain

Avec vous, nous voulons lancer une grande démarche coopérative, pour que chacun puisse faire entendre sa voix. Ici, vous pourrez co-construire le projet municipal que nous porterons aux prochaines élections municipales.
Donnez-votre avis sur ce sujet, nous en tiendrons compte. 

INAUGURATION DE LA PERMANENCE MARC BAYLE – BANDOL AMBITIONS

Permanence Marc Bayle

Marc Bayle et l’équipe de Bandol Ambitions
ont le plaisir de vous convier à l’inauguration
de leur permanence de campagne
le Samedi 7 décembre 2019 à 11h00

Invitation Inauguration Permanence Marc Bayle 2020

Depuis le 23 novembre, nous vous accueillons

3ter rue Marçon, (à côté du restaurant Le Scotch)
83150 Bandol
Tel. 07 68 70 92 75

Horaires :
LUNDI     15H00 18H30
MARDI    10H00 12H30
       MERCREDI   15H00 18H30
JEUDI    10H00 12H30
       VENDREDI    15H00 19H30
    SAMEDI     10H00 12H30
                         15H00 18H30

FREDERIQUE CONNAT S’ALLIE A MARC BAYLE

Frédérique Connat - Marc Bayle

Le docteur Frédérique Connat a décidé de s’associer à ma démarche.
Je m’en réjouis et la remercie. Passionnée par Bandol, Frédérique est une professionnelle reconnue, énergique et généreuse. Elle fourmille d’idées toniques pour Bandol. Elle tiendra un rôle éminent au sein de la municipalité et de l’intercommunalité. Marc Bayle

 « Nous nous étions rencontrés à plusieurs reprise. j’ai découvert un homme de dossier mais aussi de dialogue, avec un grand bagage politique et administratif. Je pense qu’il a les compétences pour sortir Bandol de l’isolement dans lequel l’a placé le maire actuel vis-à-vis de la communauté d’agglomération, de la préfecture… Marc Bayle comprend bien ce dont Bandol a besoin, et est entouré d’une équipe compétente, soudée et dynamique, qui va dans le bon sens. » Frédérique  Connat


« Frédérique Connat est une femme de tempérament, dynamique, et une professionnelle reconnue. Elle aura un rôle important à jouer au sein de la ville et de la communauté d’agglomération Sud Sainte Baume, à laquelle je souhaite que Bandol soit pleinement associée. »  
Marc Bayle

Lire l’article de Var Matin dans son intégralité 

Ensemble, imaginons le Bandol de demain

Avec vous, nous voulons lancer une grande démarche coopérative, pour que chacun puisse faire entendre sa voix. Ici, vous pourrez co-construire le projet municipal que nous porterons aux prochaines élections municipales.
Donnez-votre avis sur ce sujet, nous en tiendrons compte. 

UNE CAPITALE ET UNE VITRINE POUR LES VINS DE BANDOL.

Bandol fête du millésime

L’alliance tricentenaire entre les vignerons et la ville de Bandol vient de voler en éclats

La réputation très ancienne de nos vins leur a valu d’entrer dans la famille prestigieuse des appellations d’origine contrôlée. Bandol, port d’embarquement des tonneaux, est devenue la ville éponyme de l’appellation en donnant son nom aux productions des communes avoisinantes. Notre ville a donc toujours placé son vignoble au centre des préoccupations municipales.

Ainsi, au cours des dernières décennies, il a été créé la fête du millésime puis un immeuble de qualité a été construit pour abriter, entre autres locataires, une Maison des Vins gérée par l’Association des vins de Bandol.
Or, ces belles réalisations, initiées par les municipalités successives, risquent de disparaitre. En effet, le Maire sortant a décidé de vendre la Maison des Vins, ce qui a conduit l’Association des Vins de Bandol à riposter en refusant de participer à la 38ème fête du millésime, qui n’aura pas lieu en 2019.

L’alliance tricentenaire entre les vignerons et la ville de Bandol vient de voler en éclats et le préjudice causé est grand. Heureusement, il n’est pas irréparable car les élections municipales approchent et une toute autre politique est proposée par Marc Bayle et son équipe.

Renforcer le « mariage » séculaire entre la ville de Bandol et son terroir

Que proposons-nous ? Nous proposons de renforcer le « mariage » séculaire entre la ville de Bandol et son terroir et notamment :

    • de conserver un local approprié mis à la disposition de l’Association des Vins de Bandol pour en faire une œnothèque prestigieuse.
    • de faciliter chaque année la tenue de la fête du millésime sur le port de Bandol et d’encourager celle-ci à évoluer et à s’améliorer.

Mais nous voulons aller bien plus loin en favorisant la synergie entre ces deux « trésors » de Bandol que sont la Vigne et la Mer. Nous proposerons notamment des évènements ludiques, au retentissement national voire international, dans l’esprit épicurien des Régates Classiques entre Marseille et Bandol.
Bref, Marc Bayle a l’ambition de faire oublier les mauvais coups portés au vignoble et de promouvoir notre ville pour que celle-ci devienne réellement la capitale et la vitrine des vins de Bandol.

Ensemble, imaginons le Bandol de demain

Avec vous, nous voulons lancer une grande démarche coopérative, pour que chacun puisse faire entendre sa voix. Ici, vous pourrez co-construire le projet municipal que nous porterons aux prochaines élections municipales.
Donnez-votre avis sur ce sujet, nous en tiendrons compte. 

UN RESEAU ASSOCIATIF D’UNE RICHESSE EXTRAORDINAIRE

Bandol-Ambitions Marc Bayle - associations

Ces acteurs associatifs doivent être plus étroitement agrégés aux réflexions qui concernent l’action municipale

Bandol peut se targuer de posséder un réseau d’associations extrêmement varié et très actif. Il témoigne de la vitalité du vivre ensemble auquel aspire un nombre important de Bandolaises et de Bandolais.

Ces associations interviennent dans des domaines aussi denses et différents que les activités caritatives, les loisirs, le sport, la culture, la préservation de l’environnement, la mer avec ses diverses activités ou l’aide aux plus démunis.

Ce tissu associatif, loin d’être en concurrence avec les initiatives portées par la municipalité, vient enrichir la diversité des offres d’activités et des actions nécessaires au développement du bien être social. Par ses actions, il est un complément souvent harmonieux de la politique de la municipalité et, à cet égard, doit bénéficier d’un rôle consultatif accru de la part des élus.

Dans certains domaines, certaines de ces associations doivent pouvoir devenir de véritables opérateurs délégués pour mettre en œuvres certains pans d’activités relevant de la commune. .

Le plus souvent animées par des personnes de qualité, compétentes dans les domaines qu’elles développent, ces associations représentent un formidable vivier que les élus se doivent de mobiliser pour mettre en partage leur expertise au profit du bien commun.

Le forum des associations, qui se tient traditionnellement en septembre sur le port, est une excellente chose. Il permet aux nouveaux arrivants, par exemple, de découvrir la richesse et la diversité des associations de la ville.

Ce n’est pas suffisant. Ces acteurs associatifs doivent être plus étroitement agrégés aux réflexions qui concernent l’action municipale et de ses nécessaires mises en perspective aux fins de répondre au plus près et au plus juste aux aspirations des Bandolaises et des Bandolais.

Une instance de rencontres régulières d’échanges entre les élus et les responsables d’associations

Outre toutes les actions dont elles sont à l’initiative, ces associations constituent un inestimable outil de développement du lien intergénérationnel qui doit prévaloir dans la ville de Bandol.

Ce sont des raisons plus que suffisantes pour qu’une instance de rencontres régulières d’échanges entre les élus et les responsables d’associations soit mise en place dès que possible. C’est l’engagement fort que MARC BAYLE, avec BANDOL AMBITIONS, prendra si les Bandolaises et les Bandolais lui accordent leur confiance en mars prochain.

Dans le même esprit, la formalisation contractuelle en début d’exercice des « promesses » bien trop souvent orales doit devenir une règle entre la Mairie et les associations afin que ces dernières puissent, dans le cas d’éventuels octrois de subventions, mettre en œuvre les projets pour lesquels des crédits seront alloués. Le recours au dispositif de conventions pluriannuelles triennales doit être privilégié tant que possible afin de donner une visibilité financière aux associations.

Interlocutrices à part entière de la municipalité , les associations doivent bénéficier, au-delà d’une estime de principe, d’un correspondant référent permanent, disponible et compétent à même de prendre des décisions rapides pour une efficacité accrue dans l’intérêt de toutes les parties.

C’est à ce prix qu’une fructueuse et nécessaire collaboration entre la Mairie et les acteurs associatifs bandolais pourra se développer, perdurer et contribuer à l’établissement du lien social qui doit habiter la cité la d’aujourd’hui.

Ensemble, imaginons le Bandol de demain

Avec vous, nous voulons lancer une grande démarche coopérative, pour que chacun puisse faire entendre sa voix. Ici, vous pourrez co-construire le projet municipal que nous porterons aux prochaines élections municipales.
Donnez-votre avis sur ce sujet, nous en tiendrons compte. 

ÊTRE HUMANISTE

Je suis un  homme, et rien de ce qui est humain, je crois, ne m’est étranger (Térence)

Les hommes que la raison gouverne ne désirent rien pour eux-mêmes qu’ils ne désirent également pour tous les autres, écrivait Spinoza il y a trois siècles.

Placer la personne humaine au-dessus des autres valeurs, tel est le fondement de l’humanisme.

Notre rassemblement pour les élections municipales sera adepte de cet engagement.
La connaissance ne suffit pas toujours à apporter le progrès. Elle doit être supportée par une éthique.
Ce qui EST déjà devra être complété par ce qui DEVRAIT ETRE. Cette maxime sera notre fil conducteur.

Maximiser l’épanouissement humain est le but de l’humanisme : la vie, la santé, la liberté, la connaissance, l’amour, l’expérience.
L’éthique humaniste ne s’appuie pas sur des fondations surnaturelles : les dogmes doivent être évités. Il faut croire à ce qui vous fait grandir.
Les principes fondamentaux ont permis de fonder la morale sur l’impartialité. Ils nous font prendre conscience que les mots « nous » et « je » ne justifient pas de privilégier nos intérêts par rapport à ceux des autres.

Ces principes sont résumés par la règle d’or de l’humanisme :
         Traite les autres comme tu voudrais être traité ;

Et par sa règle d’argent :
          Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse.

Nous nous appuierons sur ces règles morales

Dr Philippe LEFEVRE

 

UNE POLITIQUE D’ANIMATION POUR LA JEUNESSE A REFONDER

Marc Bayle Bandol à la rencontre des jeunes

Nos  jeunes Bandolais sont enclins à privilégier d’autres villes plus attractives en évènements et festivités.

Voilà bientôt 6 ans, la municipalité sortante promettait aux jeunes Bandolais de réveiller « la belle endormie ».
Aujourd’hui,  ces mêmes jeunes ont grandi et, pour certains, à leur tour sont devenus parents. Mais, la « belle endormie » n’a pas encore été réveillée ».
Et nos  jeunes Bandolais sont enclins à privilégier d’autres villes plus attractives en évènements et festivités. 

Il est patent que la  jeunesse bandolaise n’a pas été rangée au rang des priorités municipales. Les animations ont été réduites à leur strict minimum, à tel point que l’an dernier, à la même période, les animations de Bandol étaient si maussades que les enfants ont été conduits à visiter des villages de Noël dans d’autres communes. .
Les vacances de février et de Pâques, les événements ont été surtout marqués par le ballet des camions et des tractopelles.
L’été 2019 s’est résumé à trois concerts organisés par Var Matin, même si les commerçants Bandolais ne peuvent qu’être remerciés  pour avoir produit de l’ambiance avec leurs soirées musicales.

Arrêtons de faire des promesses à notre jeunesse que nous ne serions pas en capacité d’honorer.

Agissons !!!!!

L’équipe de Marc BAYLE proposera un projet dynamique afin de relancer l’animation de Bandol.

Ce projet, municipal, qui sera coproduit  avec les commerçants et les associations de riverains  permettra d’aboutir à un panel d’activités, hiver comme été, pour les petits comme pour les plus grands.

Bandol Ambitions remettra l’animation et l’événementiel au premier plan de notre commune.

Ensemble, imaginons le Bandol de demain

Avec vous, nous voulons lancer une grande démarche coopérative, pour que chacun puisse faire entendre sa voix. Ici, vous pourrez co-construire le projet municipal que nous porterons aux prochaines élections municipales.
Donnez-votre avis sur ce sujet, nous en tiendrons compte.