DE LA PAROLE AUX ACTES

Du soutien  politique apporté par  Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, à l’équipe de Bandol Ambitions, conduite par Marc Bayle, il faut y voir  aussi la reconnaissance du   programme de ladite équipe pour sa pertinence par rapport aux enjeux actuels de développement durable, une reconnaissance qui pourra se traduire très concrètement.

La ville  de Bandol et la Région nourrissent nécessairement les mêmes intérêts

En effet, une grande partie des réflexions et projets que nous proposons aux Bandolais s’inscrit dans la cohérence de la stratégie de notre région pour   l’adaptation des collectivités au changement climatique. 

Dans la série d’actions impulsées par la Région depuis fin 2017 par le plan Climat « Une Cop d’avance », nombreuses sont celles qui coïncident avec nos engagements pour faire de Bandol une ville plus accueillante et plus forte face aux défis à venir.

Le plan Climat à Bandol

Parmi les 100 actions déclinées par la Région dans une « Une Cop d’avance », notre programme rejoint les grandes thématiques de :

• de mobilité durable, avec des solutions alternatives de déplacement et de stationnement à la voiture individuelle ;

• de patrimoine naturel préservé avec notamment le rétablissement des trames vertes et bleues, le développement de l’éco-tourisme ou les dispositifs de sensibilisation et de prévention à la protection de la mer et de la terre ; ou encore la fameuse action n°60 : “zéro déchet plastique en Méditerranée d’ici 2030“, action phare qui vise à limiter les pollutions de nos plages, et de prévenir l’utilisation des plastiques inutiles ;

de santé, bien-être et qualité de vie avec l’accompagnement des territoires pour développer la nature en ville ;

• et plus largement de la volonté d’un nouveau modèle de développement durable à impulser pour saisir les opportunités en termes d’innovation et de création d’emplois, autre que le « tout-tourisme ».

Penser global, agir local, et en avoir les moyens

Concrètement, 400 million d’euros, soit 20% du budget de la Région, ont été consacrés au plan Climat en 2018 et 500 M€ pour 2020. Une grande partie de nos projets pour la commune sont ainsi éligibles à  des financements via des subventions d’appels à projets.

Economie circulaire (gestion des ressources et réduction des déchets), identité comme moteur de croissance, éco-mobilité (optimisation du stationnement, parking de délestage, piste cyclable,), outils pédagogiques, instances participatives, verdissement des quartiers, pour plus de bien-être et de respect d’une ville à taille humaine rendue à ses habitants…

Nous n’avons pas attendu la crise sanitaire pour avoir conscience de devoir prendre en compte un monde qui change. Pour se préparer aux menaces climatiques ou économiques, Les  promesses ne suffisent pas.  Le projet de ville  de Bandol Ambitions se traduit déjà par des actions partagées territoriales, réalistes et concrètes. Bandol est unique ; mais nous ne sommes pas seuls.

Nathalie CAUNE

Partagez si vous aimez